Téléchargez notre présentation
Téléchargez notre présentation au format PDF et découvrez notre élevage de Jack Russell Terrier Australien.

Education du chiot


Félicitations !

Votre chiot va arriver dans sa nouvelle maison.
Il va être confronté à un nouvel environnement, de nouveaux bruits, objets et personnes.

Il va également être séparé de sa maman, source de confort et d’apprentissage.
Nous allons vous donnez quelques conseils nécessaires aux premiers pas du chiot et les réponses aux principales questions que vous allez vous poser à l’arrivée de votre nouveau compagnon.

Le rôle de la maman :
•    Elle nourrit sa portée,
•    Elle rassure, réconforte et réchauffe,
•    Elle enseigne les comportements,
•    Elle protège contre le monde extérieur  encore inconnu.
Chez les chiens la phéromone d’apaisement, est produite par les glandes sébacées de la mère pendant la lactation. La phéromone, en présence de la mère, a un effet de bien être sur les chiots. Cet effet de bien être est renforcé car il est associé à : la chaleur, la nourriture et au confort.
La phéromone augmente le lien entre la mère et les chiots, crée un état émotionnel positif. Elle rend les chiots plus confiants, capable d’explorer son environnement et se sentir bien dans son environnement.
C’est pour cela qu’il est très important que les chiots ne  soient pas retirer de leur mère avant huit semaines après leur naissance.

1.    Préparer votre maison pour l’arrivée de votre chiot :

Pour cela vous pouvez placer un diffuseur de phéromone 3 à 4 jours avant l’arrivée  du chiot, afin que sa nouvelle maison en soit imprégnée.

Préparer l’arrivée de votre chiot : 

•    L’Alimentation :
Le mieux est de continuer à alimenter le chiot avec l’aliment qu’il a eu durant son sevrage. Mais si vous souhaiter en changer, ce changement doit se faire en douceur. Mélanger progressivement le nouvel aliment à celui reçu précédemment par le chiot pour atteindre 100 % du nouvel aliment après une dizaine de jours. 
•    Les Gamelles :
Une pour la nourriture et une pour l’eau, incassables et adaptées à la taille du chiot.
•    Le Couchage :
Il est préférable de faire  coucher et manger le chiot dans une caisse de transport adaptée à sa taille d’adulte, de cette manière il sera sécurisé en ayant un lieu « a lui » pour dormir en tout sécurité. La prise des repas dans cette caisse lui indiquera que c’est « Son » endroit et que ce n’est pas une punition. Le chiot n’aimant pas salir son couchage, l’apprentissage de la propreté n’en sera que facilité.
Ne placer pas son lieu de couchage sur un passage, entre deux portes ou fenêtres…..mais dans un coin d’une pièce par exemple …
•    Les jouets :
Ils sont essentiels dans la vie du chien ; le jeu est un moyen de communication. Il faut éviter les jeux de traction afin de ne pas endommager les dents et les mâchoires du chiot encore fragiles. Il n’est pas souhaitable de lui proposer des jeux avec des balles de tennis, cordes…..sous craintes qu’il les ingère  en jouant.
•    Colliers et laisse :  
Pour le chiot, le collier doit être fin et léger pour qu’il soit le moins contraignant. La laisse doit être courte de préférence en milieu urbain afin de faciliter l’apprentissage de la rue. Pour le rappel et les promenades en campagne et forets une longe est plus adaptée.

2.    LE premier voyage vers sa nouvelle maison :
Probablement, son premier voyage en voiture sera lorsqu’il ira vers sa nouvelle maison. Ce voyage peut être associé à de l’appréhension :
•    Un environnement nouveau ; la voiture,
•    Premier moment de la séparation avec sa mère,
•    Nausée liée au mal des transports.
Les premiers voyages sont des moments très importants car beaucoup de chiens peuvent commencer à détester la voiture si ils ne se passent pas bien.

3.    Les voyages en voiture :

Habituez votre chiot à la voiture. Faites le monter régulièrement pour des petits trajets. Pendant les longs trajets, arrêtez vous souvent a fin de lui donner à boire, promenez le, jouez avec lui sans oublier de lui faire faire ses besoins.

4.    Les premières nuits dans votre maison :

•    Les premières nuits peuvent être difficiles, le chiot aura beaucoup d’appréhension car il s’est accoutumé à la compagnie constante de la portée et de sa mère et à l’environnement dans lequel il est né. Il faut laisser le chiot seul la plus part du temps cela génère des pleurs et des aboiements. IL NE FAUT LAISSER le chiot pleurer, car le Jack Russell Terrier est un chien très intelligent, et si vous vous laissez attendrir par ses pleurs il aura compris ce qu’il doit faire pour vous faire changer d’avis. Il est plus facile d’instaurer une règle dès le départ  que  d’en changer par la suite. Si le chiot Jack Russell qui dort dans le lit de ses maitres, la hiérarchie avec ses  derniers ne sera pas définit et vous risquez de développer des problèmes de comportement voir d’agressivité. La place du couchage du chien est tres importante.  A l’âge adulte, cet emplacement sera un élément qui déterminera sa position hiérarchique dans la famille.

L’idéal serait :
•    D’installer le panier de votre chiot dans un endroit fixe qui sera son lieu de couchage : hors de votre chambre ou celle d’enfants. Car un chiot est encore plus un Jack Russell, ne doit pas avoir sa place assimilée à celle d’enfants.  
•    La journée, de l’habituer progressivement à des périodes de solitude dans une pièce de la maison. Par exemple laissez le 10 minutes seul, ensuite revenez  SANS lui marquer un intérêt par des caresses ou des paroles réconfortantes. Car pour le chiot cela lui indique qu’il a eu raison de s’inquiéter et vous renforcez alors ses craintes. UN CHIOT un fonctionne pas comme un humain.

5.    Premiers instants seul à la maison :

Lorsque vous partez :
•    Demandez à votre chiot de se mettre dans son panier,
•    5 – 10 minutes avant, ne le caressez pas, ne lui parlez pas,
•    Partez sans vous occuper de lui afin de ne pas créer un contraste trop grand entre absence et présence.
Ces attitudes donnent au chiot le sentiment que le départ est quelque chose de normal et pas inquiétant.

Lorsque vous revenez :
•    Lui dire « bonjour » brièvement mais sans agitation excessive,
•    S’il a fait des bêtises, surtout ne pas le punir, il ne comprendrait pas.

6.    Qu’est ce que la socialisation ?

La socialisation revient à mettre votre Jack Russell en présence d’une grande variété de situations plaisantes lors de rencontres ou de contacts avec un large éventail de stimuli :
•    Etres humains adultes et enfants,
•    Chiens, (chiots et adultes),
•    Autres animaux (chats,…..etc),
•    Différentes situations et environnements …

La socialisation de votre Jack Russell doit se faire durant les premiers mois suivant son arrivée à la maison.
Une bonne socialisation favorisera des relations réussies entre votre chiot, toutes les personnes et les autres animaux de votre environnement.

Votre Jack Russell Terrier pourra ainsi s’adapter à toutes les situations ; vous pourrez l’amener partout sans soucis.

7.    Premières sorties :
Votre chiot va être confronté à de nouveaux bruits, de nouvelles odeurs et de nouveaux endroits.
•    Vous devez l’amener progressivement dans des endroits de plus en plus bruyants
•    S’il a peur, NE LE RASSURER PAS, ne le prenez pas dans vos bras, toute  caresse et attention de votre part le renforcera dans sa peur.

8.    Visiteurs dans votre maison :
Votre Jack Russell doit s’accoutumer à un grand nombre de visiteurs différents ; il apprendra à réagir convenablement à l’arrivée d’étrangers.

•    L’entrée de personnes dans le territoire du chiot est à la fois excitante et effrayante.
•    La prise  de contact par le jeu est la plus simple.
•    Faites attention que les visiteurs n’aient pas de gestes brutaux, en particuliers les enfants au risque que votre chiot vous accompagne en votre chiot ne développe une forme d’agressivité « de décence » face à eux.
Il est également conseillé dans son apprentissage, que le chiot vous accompagne en visite chez vos amis.

9.    Les rencontres entre votre chiot et les enfants :

•    Superviser la rencontre entre le chiot et les enfants.
•    Laisser votre chiot s’approcher de son plein gré de l’enfant, ne jamais le forcer s’il n’est pas confiant.
•    Arrêter la rencontre, si le chiot est effrayé et l’amener dans un autre endroit .
•    Les enfants doivent être calmes, les cris peuvent l’effrayer
•    Les enfants doivent IMPERATIVEMENT respecter le lieu de couchage du chiot.
•    Ne pas laisser le chiot faire n’importe quoi à vos enfants : chevauchement, pincements ou sautillments sur les enfants.
•    Ne laisser pas les enfants faire n’importe quoi au chiot : tirer la queue, les oreilles, les moustaches ….etc 

10.    Votre chiot et les autres animaux :

Laissez votre chiot s’habituer à votre maison avant de rencontrer d’autres animaux de compagnie.
•    Entre chiens : Il devra s’établir une hiérarchie entre chien adultes, l’homme ne doit pas intervenir et tenter de modifier cet ordre, sous peine de voir se renforcer cette hiérarchie par des grognements au minima.
•    Avec les chats : Le mode de communication du chiot est  beaucoup plus tactile que celui du chat, ce dernier réagira (gifle, feulement…..),
•    Il faut laisser le chat « éduquer » le chiot, les relations devront s’établir sans intervention de l’homme.
•    Présenter sous réserve, si vous le souhaiter d’autres animaux de compagnie  à votre Jack Russell sans oublier qu’il sera adulte un chien de chasse et qu’il n’est pas souhaitable de la mettre en présence de lapins, hamsters…..etc   sous peine qu’il ne les « croquent ».

11.    Apprendre la propreté :

Commencez dès votre arrivée dans sa nouvelle maison en le sortant de façon régulière. La propreté peu s’apprendre en trois jours comme en trois mois. Tout va dépendre comment vous allez gérer l’apprentissage à la propreté. Il est souhaitable de placer votre chiot une demie heure dans sa caisse de transport puis de l’y en sortir afin qu’il puisse faire ses besoins à l’extérieur de la maison et d’augmenter sa durer d’isolement progressivement au fils de la journée. Afin de muscler sa vessie. Le chiot ne voudra pas souiller son couchage et de cette façon il apprendra rapidement la propreté. Ne pas utiliser de vieux journaux, sur lesquels le chiot pourrait faire ses besoins, cette méthode ancestrale ne ferra que retarder l’apprentissage.
Vous devez le sortir :

•    Apres manger,
•    Apres avoir joué,
•    Apres tout moment excitation,
•    Apres avoir dormi,
•    Toutes les deux heures si possible et lui indiquer le même endroit  où il doit faire ses besoins si vous le souhaitez.

Dehors
•    Restez avec le chien, le faire marcher et le laisser renifler.
•    Quand le chiot commence à renifler, s’arrêter et attendre que le chiot s’exécute. Il ne doit pas renifler les crottes d’autres chiens qui peuvent être sources de contagions.
Dedans
•    Sortez-le immédiatement s’il commence à tourner en rond, gémir ou s’accroupir.
•    Récompenser fortement votre Jack par des caresses, si vous ne possédez pas d’extérieur veuillez à ne pas sortir votre chiot dans un  lieu fréquenté par d’autres chiens s’il n’a pas tout ses vaccins terminés. 
En cas de malpropreté accidentelle
•    En votre présence : sanctionnez le chiot avec un « non » ! de façon ferme, amenez rapidement le chiot à l’extérieur.
•    En votre absence : ne punissez pas le chiot ; nettoyer hors de sa présence avec des produits non javellisés. L’idéal est de nettoyer et ensuite de frotter la surface avec du vinaigre blanc, qui enlèvera toutes traces d’urine détectable par le chiot.

12.    L’apprentissage du « marcher en laisse » doit se faire très tôt :

•    Utiliser une laisse courte et légère, proscrire les laisses  à enrouleur.
•    Les premières leçons doivent être courtes et se dérouler sans autorité abusive.
Dès que le chiot tire, le ramener vers vous d’un coup sec et bref ou s’arrêter immédiatement ( le chiot comprend ainsi que la promenade continue uniquement s’il ne tire pas).
Lorsqu’il obéit, le récompenser chaleureusement par des friandises, caresses et/ou par la voix en insistant sur les mots comme par caresses virtuelle.
•    Une fois que le chiot semble avoir compris le « marcher en laisse », espacez les temps de récompense.


13.    Apprendre le rappel :

Le rappel comme la propreté peuvent s’apprendre dès l’arrivée du chiot à la maison.

•    Placez vous dans un endroit calme où le chiot ne sera pas sollicité et distrait.
•    Accroupissez vous et tapotez sur les genoux, par exemple, appelez votre chiot en l’encourageant quand il s’approche.
•    Quand le chiot arrive au contact, le récompenser très chaleureusement avec des caresses.

Le Jack Russell Terrier est un chien très intelligent, ce qui rend son éducation aussi difficile que facile. Une "autorisation" d’un jour le sera pour toujours, pour votre chiot « Jack ».

Pour être heureux le Jack Russell a besoin d’attentions de tous les jours. S’il vit dans un grand espace avec pour seul compagnon l’ennui, il sera malheureux. Il a besoin de son maitre et de présence.  Le Jack Russell est un chien merveilleux, attentif, hardi, fidèle à son maitre, caressant et tres affectueux….

Nous vous souhaitons beaucoup d’instants magiques avec votre nouveau compagnon à 4 pattes !


Florence et Philippe SAUZEE         Elevage Of Malan’s Rock